vandaculture

03 novembre 2009

Cymbidium : l'essentiel

Cymbidium : l'essentiel


Cette orchidée cymbidium vient de l'Himalaya, où l'intensité lumineuse est très forte mais où l'humidité n'est pas inférieure à 50%/la lumière y est très intense et l'humidité jamais à moins de 50%. Cette espèce demande assez d'attention, mais n'en demandent-elles pas toutes ?

Pour voir refleurir cette orchidée, vous devez utiliser des engrais riches en azote mais uniquement durant la période de croissance, soit au début de la naissance des feuilles. Vous devrez changer d'engrais au démarrage de la période de maturation, celle-ci est signifiée par la fin de croissance des feuilles et la découverte des pseudobulbes. Accompagnez leur métamorphose en hampes florales en leur fournissant de l'engrais hautement dosé en phosphore et en potassium. Le taux des sels dans l'engrais doit toujours être surveillé, il ne doit jamais être à plus de 0,5mS/cm : ce qui aurait de graves conséquence sur votre orchidée.

Afin de faciliter la naissance des bourgeons sur les hampes offrez beaucoup de lumière et une différence de température de l'ordre de 7°C entre le jour et la nuit, et cela durant la période de croissance uniquement. Généralement, durant le jour, il fera entre 18 et 23°C, et la nuit autour de 15°C, si vous possédez un balcon ou un jardin cette opération sera beaucoup plus facile. Vous aurez rarement une telle orchidée botanique puisqu'il n'existe que 44 espèces botaniques, si c'est toutefois le cas, les remarques qui vont suivre sur la luminosité ne s'appliquent pas. Les changements de températures qu'exige cette orchidée ne permettront pas aux feuilles, des orchidées hybrides donc, de résister à la chaleur directe du soleil, vous pouvez placer un voile entre les rayons du soleil et la plante. Attention, pour ne pas faire tomber les bourgeons nouvellement apparus, veillez à égaliser les températures diurnes et nocturnes.

Reprenons donc toutes les conditions environnementales indispensables à sa floraison : un arrosage quotidien mais moins fréquent en hiver, un voilage doit protéger les feuilles, et des engrais selon les explications fournies. Retenez également ceci : cette plante est sympodiale, et se divisera pour donner de nouvelles floraisons, il y aura toujours entre 7 à 15 feuilles et vous noterez par ailleurs que chaque hampe offre en moyenne 6 bourgeons, qui donneront des fleurons réunis en grappe.

Profitez bien de cette orchidée facile à cultiver, sa floraison est magnifique et dure jusqu'à 12 semaines de la fin de l'hiver jusqu'au début du printemps



par Claire Jené (12/08/2009) - 437 mots

Pour en savoir plus, consultez l'article cymbidium



mutuelle familiale

mutuelle sante

comparatif mutuelle

mutuelle jeune

mutuelle optique

Posté par vandaculture à 11:27 - Commentaires [0]

Vanda : le challenge de sa culture

Cette belle plante fleurit en grappe offrant également à votre vue de longues racines d'un beau vert. Les fleurs de la vanda sont généralement très bleues mais elles prennent aussi de nombreuses autres couleurs. Pour en profiter, il faut prendre en compte l'origine de l'orchidée. Elle vient des régions humides de l'Asie du Sud-Est et là-bas elle y reçoit beaucoup d'eau et de lumière.

Ainsi, la meilleure façon de cultiver est de la suspendre dans un panier. Vous pouvez enfermer les racines dans un sac plastique la nuit pour créer la rosée du matin et enlevez-les en fin de matinée pour les aérer comme dans son environnement d'origine. Perchée ainsi en hauteur, la Vanda recherche la lumière, et comme dans les arbres, elle capte le soleil et est à l'abri des rayons durs du soleil.

Une alternative a toutefois été créée : la culture dans un vase de verre. Suffisamment large pour recevoir leurs longues racines sans les casser et vous laisser la manipuler à volonté. En effet, cette espèce à besoin de beaucoup d'eau, la bassiner tous les jours dans l'eau à peine tiède est par conséquent fortement recommandé. Le vase de verre est assez idéal si vous ne disposez pas du meilleur des climats. Il permet de faire passer toute la lumière suffisante une fois bien positionné, et de conserver toute l'humidité nécessaire. Ainsi, placez-la à côté d'une fenêtre pour lui donner jusqu'à 8 heures par jour minimum. L'été, la dose minimum est de 12 heures par jour, n'oubliez pas d'éviter toujours le soleil direct, 50 cm de la fenêtre. Trop d'humidité serait un souci majeur, surveillez-la pour qu'aucune pourriture se forme sur les racines et aérez-les beaucoup.

L'eau et le soleil en abondance sont les éléments indispensables à sa croissance tout au long de l'année.

Claire Jené est une spécialiste des orchidées depuis 23 ans maintenant. Elle tient un blog L'entretien de l'orchidée sur lequel vous retrouverez des trucs et astuces sur l'art de faire pousser et fleurir les orchidées.



par Claire Jené (11/08/2009) - 374 mots

Pour en savoir plus, consultez l'article vanda



mutuelle

prix mutuelle

tarif mutuelle

mutuelle retraite

mutuelle famille

Posté par vandaculture à 11:19 - Commentaires [0]